Deprecated: Required parameter $language follows optional parameter $page in /var/www/html/wordpress/BTO/assets/plugins/tameteo_custom_by_fs/app/api.php on line 93

Deprecated: Required parameter $all_favorites follows optional parameter $site_id in /var/www/html/wordpress/BTO/assets/plugins/favorites/app/Helpers.php on line 108
Les espaces naturels protégés - Tourisme Menez-Hom Atlantique (Bretagne - Finistère)

Édito

Les espaces naturels protégés 

Dunes, marais, panoramas, tourbières, landes, rivières, le Menez-Hom Atlantique présente une grande variété de paysages et de milieux naturels. Trésors de la nature, riches d’une faune et d’une flore diversifiée et remarquable, ces trois mille hectares d’espaces protégés ne sont pas “sous cloche”… mais ils se visitent avec respect et prudence, en raison de leur fragilité.

DECOUVREZ

Des panoramas remarquables

depuis nos hauteurs !
© Yannick Derennes

DINEAULt / PLOMODIERN / SAINT-NIC / TREGARVAN

Le Menez-Hom

Entre landes et bruyères

Du haut de ses 330 mètres, le Menez-Hom domine de ses rondeurs la baie de Douarnenez, la plaine du Porzay au sud et la vallée de l’Aulne maritime au nord.
Il constitue un incroyable ensemble paysager principalement constitué de landes, où fleurissent ajoncs et bruyères, de tourbières et de milieux plus classiques, tels que bois et prairies humides, fourrés… Le Menez-Hom est classé au titre de Natura 2000 depuis 2007. On peut y découvrir des espèces rares comme la mousse “Sphaigne de la Pylaie”et la droséra, une petite plante carnivore, mais aussi y croiser le lyocopode inondé, l’escargot de Quimper, le Busard Saint-Martin, l’Engoulevent d’Europe ou la Fauvette pitchou. Si vous restez discrets, vous aurez certainement la chance de faire de belles observations !
Partez à la découverte de ce mont en empruntant le PR® « Vers le sommet du Menez-Hom » (6h20, 19 km).

INSOLITE

Et non, ce ronronnement continu n’est pas l'œuvre d’un félin égaré, mais d’un petit oiseau, de la famille des caprinidés, nommé L’engoulevent d’Europe. Si ce petit oiseau est passé maître dans l’art de se cacher grâce à son plumage couleur “feuilles mortes”, il sait néanmoins se faire entendre jusqu’à 1 kilomètre à la ronde !

Le saviez-vous ?

Le programme LIFE Landes d'Armorique, porté par le Parc Naturel Régional d’Armorique, a pour objectif de restaurer plus de 200 hectares de landes et tourbières sur 3 sites emblématiques du Parc d'Armorique : Menez Hom, Menez Meur, Monts d'Arrée-Cragou.

GOUEZEC

La Roche du Feu

Roche & forêts

Sur les hauteurs de Gouézec, culminant à 281 mètres, ce site classé de 90 hectares offre un panorama exceptionnel sur les Monts d’Arrée, la vallée de l’Aulne et la baie de Douarnenez. On dit que par temps clair, il est possible d’apercevoir 33 clochers dans un rayon de 40 km ! Au fil des saisons, il se pare de mille nuances de couleurs.  Du vert, du bleu et du jaune en été pour prendre des teintes plus dorées en l’hiver. Ici, lande et forêt cohabitent en harmonie avec la roche.   
Pour découvrir ce site magnifique, empruntez le PR « La montée de la Roche du Feu » (2h pour 5 km). Attention, la montée est pentue jusqu’au sommet ! 

OT MHA - Lenaig Le Doaré

SOYEZ OBSERVATEURS !

Ajonc de Le Gall ou ajonc d’Europe ?

Voici deux astuces à connaître pour tenter de les différencier au premier coup d'œil ! La première concerne leur période de floraison. L’ajonc de Le Gall fleurit en été tandis que l’ajonc d’Europe fleurit plutôt de mai jusqu’au début de l’été. La seconde concerne leur taille qui diffère également : l’ajonc de Le Gall est plutôt petit (autour de 50 cm) et mesure rarement jusqu’à 1m50, tandis que l’ajonc européen peut mesurer jusqu’à trois mètres et plus.

© Thibault Poriel

PLONEVEZ-PORZAY

Les dunes

Faconnees par le vent, Le SABLE ET LES PLANTES

Cette zone naturelle repère un très bel ensemble dunaire, qui s’étend sur une vingtaine d’hectares entre Tréguer-Bihan au nord et le vallon de la chapelle Sainte-Anne au sud. Elle est composée de dunes grises de la côte Atlantique. On peut y apercevoir environ 150 espèces végétales, dont de nombreuses espèces protégées : mousse, chardon bleu, laurier des bois ou bien encore du saule. 

En 1933, des bryologues (botanistes spécialistes de la classe des mousses et hépatiques) anglais y ont découvert une mousse très rare en Bretagne, la Cheilotheila chloropus (c’est le seul site connu à ce titre en Finistère à ce jour !).

 Pour découvrir ce massif dunaire, empruntez le PR® « le long de l’anse de Sainte-Anne la Palud » (9 km, 3h).

DECOUVREZ

Les marais

des paradis pour les oiseaux !

DINEAULT

Les marais de Rosconnec

Roselières & Phragmite aquatique

La réserve des marais de Rosconnec est constituée d’un magnifique ensemble de prairies, roselières et de mares, dans l’estuaire de l’Aulne. Intégrée au réseau des Espaces Naturels Sensibles du Finistère, cette réserve associative gérée par Bretagne Vivante a fait l’objet de nombreux travaux de restauration et d’entretien, pour favoriser le passage migratoire du phraghmite aquatique, le passereau d’Europe le plus menacé. L’agréable sentier qui borde le marais et la vallée, ainsi que l’observatoire aménagé par le Conseil Départemental du Finistère, permet dans un environnement préservé, quelques belles observations d’espèces animales, oiseaux, mammifères ou insectes des zones humides.

PLOEVEN / PLOMODIERN

Les marais de Kervijen

un havre de biodiversité !

Cette zone humide littorale de 22 hectares, située sur les communes de Ploéven et Plomodiern, est composée majoritairement d’une roselière, principalement occupée par le roseau commun (Phragmite australis).
Véritable réserve de biodiversité avec le passage annuel de plusieurs milliers d’oiseaux d’environ cinquante espèces différentes, c’est aussi le lieu de vie de mammifères protégés tels que : loutres, campagnols amphibies et musaraignes aquatiques. 

En été, l’association Grumpy Nature invite les estivants à découvrir le baguage des oiseaux.

© Grumpy nature

A la découverte des oiseaux !

La station de baguage de Kervijen
Située au cœur du marais, la station, tenue par l’association Grumpy Nature, a pour objectif d’étudier les populations d’oiseaux et de comprendre le fonctionnement des espèces nicheuses, migratrices et hivernantes qui utilisent cette zone humide. C’est aussi un lieu de formation des futurs bagueurs et d’éducation à l’environnement. Elle est ouverte tous les jours en juillet et août et tous les week-ends de septembre à mi-décembre - sauf météo défavorable -. Vous êtes curieux de découvrir cette activité ? Une visite s’impose !

CAST / DINEAULT

Les tourbières

des zones humides remarquables

Tourbière de Cast / Marais de Rosconnec et Menez-Hom à Dinéault
Fascinantes, les tourbières constituent des écosystèmes uniques et originaux. Ce sont des zones humides, colonisées par la végétation dont les conditions écologiques particulières ont permis la formation d’un sol constitué d’un dépôt de tourbe. Elles assurent de nombreuses fonctions dont celle de de la purification de l’air et de l’eau. Les organismes vivants qui s’y développent rivalisent d’imagination pour survivre. Vulnérables et fragiles, elles s’observent avec douceur depuis des sentiers d’interprétation. 

Le saviez-vous ?

Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, la tourbe fut utilisée par les habitants du Menez-Hom Atlantique comme moyen de chauffage domestique, ainsi que… pour la cuisson de leurs délicieux ragoûts ! En effet, la tourbe est un excellent combustible naturel qui se consume très lentement. Aujourd’hui, la tourbe est extraite pour servir de combustible dans les régions les plus défavorisées, et aussi dans l’horticulture, pour le séchage du malt et divers procédés industriels, grâce à ses capacités de filtration notamment en termes de dépollution.

Bois du Chap - © Yannick Derennes

CAST / DINEAULt / CHATEAULIN

Les bois

Lieu de promenade et d'activités nature par excellence !

Pour changer des balades en bord de mer ou pour profiter de l’ombre lors des chaleurs estivales, que diriez-vous d’un petit tour dans les bois de Saint-Gildas (Cast) ou du Chap (Dinéault/Châteaulin) ?Les balades en forêt sont idéales pour changer d’air, se dépenser, faire un pique-nique ou tout simplement passer un bon moment en famille. Quel plaisir alors de profiter d’une totale déconnexion, de cueillir des champignons, de faire une partie de cache-cache…le bois est véritablement un terrain de jeu à ciel ouvert pour toute la famille et ce en toute saison. C’est aussi, un lieu d’activités nature pour les plus sportifs qui optent, au choix, pour une randonnée à pied, à VTT ou bien encore un parcours de trail.

Bois de Saint-Gildas - © Thibault Poriel
Châteaulin - © Le Saint Photographie

DE PORt-LAUNAY A LENNON

La vallée de l'Aulne

et ses 3 espèces emblématiques

Cet ensemble est constitué d’une vallée encaissée avec, en son milieu, une douce rivière, l’Aulne, bordée par des milliers de chênes et de hêtres et de nombreuses
prairies inondables. Il présente un intérêt majeur pour trois espèces : la chauve-souris qui aime à hiverner et à se reproduire dans les anciennes ardoisières réparties tout au long de son linéaire, et aussi pour la loutre et le saumon atlantique dont l’Aulne constitue l’habitat naturel. Ouvrez l’œil, il se peut que vous les rencontriez durant votre séjour !

Le saviez-vous ?

L’Aulne accueille la plus importante population reproductrice de saumon atlantique française. Un observatoire aquatique basé à Châteaulin, et géré par le Conseil Régional de Bretagne, permet d’observer la remontée des poissons migrateurs.

A PLONEVEZ-PORZAY

Et même une île

à marée haute !

Protégée par le Département depuis une dizaine d’années, l’île Salgren marque la séparation entre la plage de Sainte-Anne-la-Palud et celle de Ty Anquer. Figurez-vous qu’elle n’est qu’une île à marée haute ! Aurez-vous la chance de la voir ainsi entourée d’eau ?
A marée basse, après une rapide ascension, c’est un très joli point de vue de trois hectares, un vrai promontoire face à l’océan !

Ile Salgren - © Thibault Poriel

Les bonnes pratiques dans les espaces naturels protégés

  1. Veillez à bien rester sur les sentiers balisés
  2. N’allumez pas de feu ou de barbecue
  3. Ne jetez pas vos mégots
  4. Emportez vos déchets avec vous
  5. Gardez votre chien sous contrôle et en laisse si possible
  6. Privilégiez la prise de photos à la cueillette
  7. Gardez vos distances avec la faune sauvage
  8. Ne ramassez pas de bois de mort, de nombreuses espèces en dépendent !
  9. Respectez les interdictions de vélo et de véhicules à moteur

Crédits photos : © PNR des Alpilles (L’engoulevent d’Europe), © Yannick Derrenes, ©Thibault Poriel, © Christian Hily – Bretagne Vivante (Marais de Rosconnec),
© OT MHA – CF